La prevoyance est un contrat qui permet de couvrir les travailleurs (salariés ou non salariés) en cas d’ arrêt de travail temporaire, une invalidité ou un décès.

 L’objectif est de couvrir votre revenu , en versant des indemnites journalières, pour que même si vous etes en arret maladie/accident/hospitalisation ou en invalidité, vous puissiez percevoir des revenus .


Les régimes obligatoires ne versent qu’une faible partie de votre revenu en arret de travail . Certains régimes obligatoires ne versent même rien du tout . D’autres ont des durées de franchises allant jusqu'à 90 jours.


La question qu’il faut donc se poser , c’est quel revenu allez vous percevoir si vous êtes en arret de travail ?
Nous vous calculerons ce que le regime obligatoire vous verse, ainsi que le revenu maximal que vous pourrez attendre d'une compagnie d'assurance privé.


Les pièges à éviter

Tous les contrats ne se valent pas. En effet , il y a plusieurs choses assez techniques à connaitre lorsqu’on choisi un contrat de prévoyance, des élément primordiaux.


Tout d’abord , indemnitaire ou forfaitaire ?
un contrat "indemnitaire" va systématiquement vérifier les revenus réels de l'assuré. Donc il faut réellement gagner ce que l’on assure.
De plus, le contrat va systématiquement soustraire aux indemnités versées, ce que verse le régime obligatoire.
Concretement , vous assurez 3000 euros de revenus mensuels auprés de la compagnie , si votre regime obligatoire vous verse 1500 euros , la compagnie vous versera le complement (1500 euros)


Le forfaitaire

Lors de la souscription du contrat, l’assuré définit le montant qu’il souhaite percevoir lors d’un arret de travail. Evidement , il ne faut pas declarer plus que ce que l’on gagne . Il est interdit de gagner plus en arret de travail qu’en activité.
C’est la raison pour laquelle certains organismes assureur contrôlent, lors de l’adhésion, le niveau de l’indemnité souscrite.
Cette indemnité sera donc versée en intégralité sans déduction de regime obligatoire.
Evidement le forfaitaire est légèrement plus cher.

Notre conseil : nous conseillons le forfaitaire pour des personnes dont les revenus peuvent fluctuer d’une année à l’autre.


Madelin ou non madelin ?

Le principe du madelin permet seulement de déduire les cotisation (sauf celle du décès) . Nous le conseillons aussi si vous êtes à jour de votre régime obligatoire.


Les franchises

Les franchises sont variables. La plus commune est la suivante 15/3/3. Elle signifie une periode pendant laquelle vous ne percevez pas d’indemnité journalières .

Exemple, sur la franchise 15/3/3, cela signifie:     15 jours en maladie , 3 jours en accident , 3 jours en hospitalisation .
Elles ont evidement un coût plus important plus elles sont faibles.
A ajuster suivant ses besoins.


Les pièges à eviter

L’invalidité !!
Vous souscrivez avec votre prévoyance une rente invalidité et c’est à ce moment là que vous allez savoir si vous avez un bon contrat ou un mauvais contrat.


Sans rentrer dans les détails, voici ce qui est indispensable :

  • Pour professions medicales et paramedicales :

Bareme professionnel ou expertise medicale sans possibilité de reclassement
Formule de calcul Taux/ 66
Seuil de declenchement de la rente à partir de 16% maximum

  • Pour les autres professions , vous aurez souvent droit aux contrats suivants :

Barème croisé (bareme fonctionnel X bareme professionnel )
Formule de calcul taux /66
Seuil de declenchement à 33%


N’hésitez pas si vous voulez rentrer dans les détails ou obtenir un comparatif de vos contrats .
Notre travail est simple, nous analysons votre contrat actuel, si vous avez un très bon contrat, nous vous le disons.

S’il y a mieux et/ou moins cher, nous vous faisons une simulation. Gratuitement.